30.00

Version en hongrois. Il y avait une fois deux fils de roi qui s’en allèrent chercher les aventures et se jetèrent dans les dérèglements et la dissipation, si bien qu’ils ne revinrent pas à la maison paternelle. Leur frère cadet, qu’on appelait le petit nigaud, se mit à leur recherche; mais, quand il les eut retrouvés, ils se moquèrent de lui, qui, dans sa simplicité…

Expédié sous 48 heures

Description

V.O. hongroise

Il y avait une fois deux fils de roi qui s’en allèrent chercher les aventures et se jetèrent dans les dérèglements et la dissipation, si bien qu’ils ne revinrent pas à la maison paternelle. Leur frère cadet, qu’on appelait le petit nigaud, se mit à leur recherche; mais, quand il les eut retrouvés, ils se moquèrent de lui, qui, dans sa simplicité, prétendait se diriger dans un monde où ils s’étaient perdus tous deux, eux qui avaient bien plus d’esprit que lui.

A Méhkirálynő meséje azt is üzeni, hogy az életben többre viszi az, aki nemcsak „okos”, hanem a természettel is harmóniában él. Az „okos” testvérek rövidlátóan csak a pillanatnyi érdeküket nézik, és a természet útjukba kerülő kincseit romboló módon azonnal el akarják használni. Kelekótya azonban együttérzéssel és megbecsüléssel tekint a természetben élő lényekre. Ő maga is mintha inkább a természet része volna, nem kiaknázni akarja kincseit, hanem tiszteletteljesen együtt élni velük. Ezért támogatják őt a természet erői. A mesék gyakori tanulsága: „jó tett helyébe jót várj” ebben a történetben konkrétan azt jelenti: aki nem tör azonnali haszonra, aki nem leigázni és kiuzsorázni akarja a természetet, az hozzájuthat a természet igazi ajándékaihoz.

Sur le kamishibaï

A kamishibai, magyarul papírszínház Japánból származik, ahol az 1920 évek óta használják és máig igen népszerű mesélési módszer. Lényege, hogy a “butai” nevű színház-kertben képek követik egymást, és míg a mesélő a hátlapon található szöveget olvassa, közönsége, mint egy színházi előadást, követi a keretben megjelenő képeket.  
A Csimota Kiadó ezt a különleges és ősi előadási módszert szeretné ismét bevezetni Magyarországon.


A megjelent mesék mindegyikéhez Dr. Fischer Eszter pszichológus írt néhány soros elemzést; annak hatásáról és a gyerekek személyiség fejlődésében játszott szerepéről, melyet szülők és szakemberek egyaránt haszonnal olvashatnak. 
A 275x370mm méretű, kartonált lapokhoz fa, vagy papír keretet készül, mely a hagyományos bábszínházak formáját idézi. A fa keret külön megrendelhető.

Szecsődi Tamás Leó
Radnóti Blanka
Site : http://csimota.hu

Qu’est-ce qu’un kamishibaï

Le kamishibaï signifie littéralement : “jeu théâtral en papier”. C’est le nom donné pour désigner une série de planches cartonnées, en papier à l’origine. Ces illustrations racontent une histoire, chaque image présentant un épisode du récit. Le recto de la planche, tourné vers le public est entièrement couvert par une illustration, le verso est réservé au texte, très lisible, avec une image miniature en noir et blanc reproduisant le dessin vu par les spectateurs.

Les planches illustrées sont introduites dans la glissière d’un butaï, ou “castelet”, ou théâtre en bois ou en carton, fermé par deux ou trois volets à l’avant. Une fois ouverts, les deux volets latéraux dirigés vers l’avant assurent l’équilibre de l’objet. L’arrière est évidé pour que le conteur puisse lire le texte. Le butaï se pose sur une petite table, par exemple, à une hauteur suffisante pour être bien vu par tous, il encadre l’image et focalise l’attention des auditeurs sur l’illustration. il sépare d’une manière claire le monde de la réalité extérieure et celui de la fiction.

Contrairement à la page tournée d’un livre, la planche suivante du kamishibaï apparaît en s’intégrant dans la scène précédente. La répétition préalable devant un miroir aide à adapter le passage d’une image à l’autre. il est important que le conteur soit attentif aux indicqtions scéniques inscrites dans le texte par l’éditeur.

Parfois le passage se fait très lentement, en continu, parfois il est nécessaire de retirer l’image en deux ou trois étapes, en s’arrêtant aux traits de repère pour créer du suspense. Cette technique, particulière au kamishibaï, donne du mouvement à l’illustration, comme dans un dessin animé, et multiplie les scènes imagées par deux ou trois.

Parfois, l’image est retirée rapidement, créant un effet de surprise. Une séance de kamishibaï se prépare comme une pièce de théâtre et peut se personnaliser à votre gré (ajout de bruitages, etc.).

D’après un texte d’Édith Montelle, conteuse et écrivain.

Editeur - Collection

Callicéphale

Informations complémentaires

Poids 736 g
Dimensions (Longueur/hauteur) :

Dimensions (largeur) :

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La reine des abeilles – A méhkiralyno ~ kamishibaï version hongroise”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu
×
×

Panier